Sélectionner une page

Anne de Vivie

◉ Elle est née dans une maison de retraite. En voyant travailler sa mère, elle se demande s’il sera un jour possible de réaliser des soins en douceur. Cette militante du bien vieillir crée Agevillage.com, qui conseille et accompagne les seniors et les aidants. Sonnée par les 14 000 morts de la canicule en 2003, Annie découvre l’Humanitude. Les fondements de cette méthode de soins sont des basiques d’humanité comme le regard, la parole, le toucher et la verticalité.

Ré-humaniser les maisons de retraite, faire en sorte « qu’elles ne soient plus des maisons de retrait, mais des maisons d’attrait », c’est le projet de toute une vie pour Anne de Vivie, créatrice d’Agevillage.com. « Née dans une maison de retraite » où sa mère effectuait des soins, Anne perçoit très vite que beaucoup de ces soins sont pénibles pour le patient comme pour le soignant. Dès lors, elle consacre sa vie à tenter d’apporter des solutions. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’Humanitude. Il s’agit d’une méthode mise en place par deux enseignants en éducation physique. Sollicités pour soulager les douleurs des soignants, ces deux formateurs constatent que le problème est moins un problème de manutention des malades que de relation.

« L’Humanitude s’appuie sur le regard, la parole, le toucher et la verticalité. L’objectif est de trouver des solutions pour rester debout dans sa tête et dans son corps ».

L’Humanitude, c’est donc pas moins de 150 techniques, gestes, regards, postures. Et ça marche ! Testée dans des services de gériatrie réputés difficiles, la méthode permet d’avoir « des soignants revigorés et des équipes sereines ». Actuellement, quatre établissements sont labellisés. Une cinquantaine devrait suivre. « Mon rêve était que les soignants comme ma mère puissent vivre les soins en douceur. Ce rêve est en train de se réaliser ».