Philippe Bataille

Directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il était directeur du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS, EHESS-CNRS) de 2009 à avril 2015 et responsable de la formation doctorale et de master de sociologie de l’EHESS jusqu’en 2014. Il est membre du Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin.

Les recherches de Philippe Bataille ont porté sur racisme et discrimination, sexisme et féminisme, et plus récemment sur l’expérience médicale et sociale de la maladie grave. Ses travaux actuels suivent ce qu’il advient de la catégorie de sujet dans la relation médicale et de soin. Les recherches en cours suivent des situations cliniques empiriques qui suscitent de si fortes tensions éthiques qu’elles bloquent le système de la décision médicale (éthique clinique), et parfois la conduite de soin (médecine de la reproduction et en soins palliatifs).

La force créative du droit des malades

Directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Philippe Bataille travaille en sociologie sur l’expérience médicale et s’intéresse plus particulièrement à ce qu’il advient du sujet dans la relation de soin.

En s’intéressant à l’émergence des droits du patient dans la sphère juridique et politique, il s’est rendu compte que le fait de placer le sujet du soin au centre de la relation bouleverse le champ de la connaissance et de la pratique médicale.

Et si les malades étaient les acteurs d’une véritable révolution scientifique au sein de la médecine d’aujourd’hui ?