Sélectionner une page

Jérôme Bataille

◉ Il est un bâtisseur de santé. Fondateur de la Fondation d’entreprise AIA pour l’architecture, la santé et l’environnement, cet architecte praticien se considère comme un accoucheur-psychiatre. Il aide les acteurs de la santé à oublier leurs habitudes pour se projeter dans le futur et donner naissance à des espaces de santé innovants, en phase avec les évolutions annoncées de la santé.

C’est un tout autre monde que vient nous décrire Jérôme Bataille, car si le laboratoire innovant de Thomas Landrain fonctionne à budget réduit, l’hôpital au contraire est souvent montré du doigt comme étant un gros investissement financier. Construire un hôpital ouvert, lumineux et médicalement efficient, voilà le défi auquel des architectes comme Jérôme Bataille sont confrontés. Au travers d’exemple très variés (l’hôpital Princesse Grace à Monaco, la clinique Arago, spécialisée dans les prothèses de hanche, l’IHU Méditerranée infections à Marseille, ou encore Gustave Roussy à Villejuif), il nous fait voyager dans des espaces à la fois ultra techniques et accueillants, conçus pour faciliter et simplifier l’activité médicale.

Au final, ces investissements dans l’architecture ne sont pas seulement le moyen de proposer un cadre agréable aux patients. Ils favorisent la coordination et les parcours de soins dont on a vu ce matin avec le Dr Minvielle qu’ils étaient parfois erratiques et engendraient des gaspillages colossaux.

Les investissements dans l’architecture ne sont pas seulement le moyen de proposer un cadre agréable aux patients. Ils favorisent la coordination et les parcours de soins.