Frédéric Worms

Professeur de philosophie à l’ENS dont il est actuellement directeur-adjoint pour les Lettres et sciences humaines travaille sur la philosophie du XX° siècle en France, la philosophie morale et politique et le soin, il est membre du CCNE et a publié notamment Le moment du soin. A quoi tenons nous? (PUF 2010), Soin et politique (PUF 2012), Revivre, éprouver nos blessures et nos ressources (Flammarion 2012, prix lycéen de philosophie 2016) et Les maladies chroniques de la démocratie (Desclée de Brouwer 2017).

« La vie, pour le médecin, ce n’est pas un objet, c’est une activité polarisée dont la médecine prolonge, en lui apportant la lumière relative mais indispensable de la science humaine, l’effort spontané de défense et de lutte contre tout ce qui est de valeur négative ».

Cette phrase extraordinaire de Georges Canguilhem* dit tout : la façon dont la médecine reconduit à la vie, en l’éclairant, en la développant, en l’ouvrant sur l’humain.
FRÉDÉRIC WORMS, professeur de philosophie à l’École Normale Supérieure, est un spécialiste de la philosophie du xxe siècle, avec une référence particulière pour les questions de santé.

* Le normal et le pathologique, PUF, p. 81