Thomas Bourgeron

Membre de l’Académie des Sciences, professeur à l’Université Paris Diderot et dirige un groupe de recherche à l’Institut Pasteur. En 2003, son groupe a identifié les premiers gènes de vulnérabilité à l’autisme. Ces gènes ont un rôle majeur dans le développement de la connectivité neuronale chez l’enfant. Son groupe poursuit l’identification de nouveaux gènes de vulnérabilité ainsi que la caractérisation de modèles cellulaires et animaux qui permettent d’identifier de nouvelles pistes thérapeutiques innovantes.

Son groupe ne travaille pas isolément mais regroupe des expertises de plusieurs domaines comme la génétique, la neuroscience et la psychiatrie. Ensemble avec les familles et les personnes avec autisme, l’objectif de son groupe de recherche est d’améliorer le diagnostic, le pronostic et l’intégration dans notre société des personnes avec autisme.

THOMAS BOURGERON est neuro-généticien à l’Institut Pasteur.
En 2003, c’est son équipe qui a découvert les premiers gènes impliqués dans l’autisme. Depuis, d’autres gènes ont été identifiés. On sait donc aujourd’hui que les troubles autistiques sont dus en partie à des facteurs génétiques, mais il reste à les caractériser et à préciser leurs rôles.

Comment sont menées ces recherches qui mêlent à la fois psychiatrie, neuroscience et génétique ?

Quand l’étude des souris aide à comprendre les interactions sociales et la communication entre individus…