Samar Alsafadi

Titulaire d’un doctorat de pharmacie de l’Université de Damas, la chercheuse Franco-Syrienne a obtenu un doctorat de Sciences à l’Institut Gustave-Roussy sur la réponse aux chimiothérapies dans les cancers du sein.

S’ensuit un premier post-doc sur les biomarqueurs des cancers du sein, puis elle rejoint l’Institut Curie et se concentre sur la génétique du mélanome de l’uvée (membrane intermédiaire située entre la sclérotique, enveloppe externe de l’oeil, et la rétine, vascularisée et permettant de nourrir l’œil).

Elle intègre ensuite le département de recherche translationnelle de l’Institut, en tant que manager du groupe Mélanome uvéal.

Avec 500 à 600 nouveaux cas par an en France, le mélanome uvéal est le cancer de l’œil le plus fréquent chez l’adulte.

A l’Institut Curie, centre référent national pour cette pathologie, la chercheuse SAMAR ALSAFADI dirige une équipe qui cherche à mieux comprendre cette maladie, en collaboration étroite avec les cliniciens et les biologistes.

Cette approche de recherche dite « translationnelle » fait le lien entre recherche fondamentale et recherche clinique, dans l’espoir, à terme, d’apporter de nouvelles réponses thérapeutiques aux patients.