Sélectionner une page

Étienne Minvielle

◉ Il est médecin, gestionnaire et un chercheur de haut niveau en santé publique. Sa spécialité est l’organisation des soins. Son objectif est que les parcours des patients soient sans fautes. Bien qu’ils soient de plus en plus complexes, ils doivent être de plus en plus fluides pour les patients. La piste doit être débarrassée de ses lourdeurs et gaspillages. Ce nettoyage va donner confiance au patient et l’aider à devenir plus rationnel dans ses choix.

Un économiste d’Oxford, ami du docteur Étienne Minvielle, spécialiste en santé publique, a consulté 16 médecins pour le suivi de son cancer. Avec comme on l’imagine une foultitude d’avis contradictoires et d’incohérences…
Qu’en est-il en France ? Les parcours de soins sont-ils mieux organisés ? Peut-on trouver facilement l’information dont on a besoin pour comprendre sa maladie et son traitement ? Que nenni assure Étienne Minvielle. Car en quelques décennies tout s’est transformé, tout s’est complexifié aussi : les séjours se sont raccourcis, les innovations thérapeutiques se multiplient, les métiers se diversifient : plus de 200 fonctions à l’hôpital ! Sans oublier les maladies chroniques qui engendrent des allers et retours fréquents entre le monde hospitalier et le domicile.

Résultat : des incohérences et des erreurs. « 70 % des événements graves sont liés à des problèmes de coordination. La plupart surviennent à l’entrée ou à la sortie de l’hôpital. Tout cela entraîne d’immenses gaspillages. On estime que ces dépenses sont plus importantes que celles liées au prix du médicament ou à la lourdeur de la gestion ». Sans oublier qu’elles obèrent les conditions de travail des professionnels de santé : 15 à 20 % du temps des médecins sont consacrés au rattrapage des erreurs de coordination.

Actuellement, le système fonctionne comme un aéroport qui serait dépourvu de contrôle aérien. Gare aux collisions ! Heureusement des pistes se font jour pour organiser la coordination et réduire les coûts, grâce aux NTIC, grâce aux nouveaux modes de paiement. « À Gustave Roussy, nous développons un portail internet que le patient peut interroger depuis son domicile ». La révolution des parcours de soins est en marche. Pour le Dr Minvielle, la chambre d’hôpital de demain sera la chambre du domicile du patient, ultra-connectée et avec des suivis organisés.

70 % des événements graves sont liés à des problèmes de coordination. La plupart surviennent à l’entrée ou à la sortie de l’hôpital.