Stanislas Dehaene

Directeur de l’unité INSERM-CEA de Neuroimagerie Cognitive et du centre Neurospin du CEA à Saclay dans l’Essonne ; Professeur au Collège de France à la chaire de « Psychologie Cognitive Expérimentale ; et membre de l’Académie des sciences. Ses principaux domaines de recherche concernent les bases cérébrales de l’arithmétique, de la lecture, du langage et de la conscience.

Il a reçu le Grand Prix Inserm 2013 pour l’ensemble de son travail.

Le code de la conscience, c’est l’une des grandes questions qui anime le neuroscientifique STANISLAS DEHAENE et l’équipe qu’il dirige à Neurospin. Avec la prolifération de machines, robots et ordinateurs de plus en plus capables, il apparaît de plus en plus légitime de se demander si les machines pourraient un jour devenir « conscientes », à l’égal de l’homme.

Qu’est-ce que la conscience chez l’humain et quelles sont les conditions qu’il faudrait réunir pour permettre à une machine de faire l’expérience d’un état conscient relativement proche du nôtre?

Si l’intelligence artificielle amène à poser cette question, c’est aussi du côté des sciences cognitives qu’il faut se tourner pour essayer de trouver une réponse.